Comment calculer la valeur d’un droit d’usage et d’habitation ?

Le secteur de l’immobilier regorge d’un grand nombre de notions qu’il est indispensable de maîtriser si vous êtes un néophyte. L’une des plus importantes est le droit d’usage et d’habitation. Par ailleurs, il s’agit d’un droit plus restreint que l’usufruit. Par ailleurs, le calcul de la valeur de ce droit est une question qui échappe à bon nombre de personnes. Toutefois, elle reste très importante. Découvrez donc dans les prochaines lignes comment déterminer ladite valeur.

Droit d’usage et d’habitation : c’est quoi ?

Le droit d’usage et d’habitation ressemble particulièrement au droit d’usufruit. Mais il s’agit de sa forme plus restreinte. En réalité, le droit d’usage est celui qui permet au propriétaire d’utiliser non seulement son bien, mais également de profiter de ses fruits. L’application de ce droit peut se faire sur des biens mobiliers ou immobiliers.

A lire aussi : Protégez-vous contre la responsabilité des propriétaires fonciers

Pour sa part, le droit d’habitation désigne la disposition qui permet d’habiter un logement tout en profitant des différents accessoires qui la composent. C’est notamment le cas du jardin. Il faut souligner que l’application de ce droit concerne uniquement les maisons.

En outre, il est important de noter que le droit d’usage et d’habitation diffère de celui de l’usufruit. À l’inverse de ce dernier, la personne qui dispose du droit d’usage et d’habitation en est la bénéficiaire avec les proches de sa famille. Par conséquent, elle ne peut pas profiter du bien comme elle veut.

A voir aussi : Qui estime une maison en cas de succession ?

Ainsi, le titulaire de ce droit ne peut en aucun cas décider de céder le logement, de le louer ou de le donner à une autre personne. Il faut donc relever une restriction plus stricte de ses droits. En ce qui concerne sa règlementation, le droit d’usage et d’habitation fait état d’une appréciation des parties concernées. Ainsi, les contraintes et pouvoirs de chaque partie sont mentionnés dans l’acte qui prévoit ledit droit.

En outre, la fin du droit d’usage et d’habitation est actée au décès du titulaire. Aussi, il n’est pas possible de le transmettre par succession. Les membres de sa famille qui en bénéficiaient également avant sa mort ne pourront plus en profiter.

À propos du calcul du droit d’usage et d’habitation

Le calcul de la valeur du droit d’usage et d’habitation est en partie similaire à celui de l’usufruit. Ce dernier est en effet, déterminé sur la base d’un barème qui prend notamment en considération l’âge de l’usufruitier. Ceci est mentionné par l’article 669 du Code Général des Impôts.

Ainsi, la même méthode est adoptée pour le calcul de la valeur du droit d’usage et d’habitation. Toutefois, il existe une légère différence. Étant donné que ce droit est plus restreint que l’usufruit, il représente 60 % de la valeur de l’usufruit.

Par exemple, pour un logement dont la valeur (en pleine propriété) est estimée à 500 000 euros avec un usufruitier âgé de 55 ans, l’usufruit sera valorisé à 250 000 euros. Pour calculer la valeur du droit d’usage et d’habitation, il faudra appliquer un taux de 60 % à la valeur de l’usufruit, soit 250 000 euros x 60 %. Ainsi, la valeur du droit d’usage et d’habitation sera 150 000 euros.

vous pourriez aussi aimer