L’incroyable service public numérique français, voici le baromètre de 2017

Pendant trois années successives, une étude a été menée sur l’attente des citoyens vis-à-vis des services numériques de l’État. En 2017, la majorité des Français les a utilisés en seulement une fois tous les six mois. Mais l’État français est soucieux de renouveler son administration et il est soutenu par des citoyens qui veulent la même chose. L’observation actuelle est encourageante, compte tenu d’une enquête effectuée en France sur plus de 4 000 personnes.

Les usagers sont satisfaits

Les services numériques offerts par l’administration française sont satisfaisants. Quel que soit le genre, l’âge, l’emploi ou la région, 66% de la population en sont conquis. Plus encore, des outils avancés sont proposés selon la demande, comme dans le secteur privé. 70 % des personnes interrogées considèrent que les organes administratifs sont aussi efficaces que les services privés.

A voir aussi : Comment pouvons-nous accroître la valeur de la transformation numérique ?

Les utilisateurs ont confirmé que l’État avait développé davantage de services en ligne qui leur facilitent la vie. Ils ont néanmoins constaté un décalage entre l’avancée de la technologie et les possibilités offertes. Dans l’ensemble, la création de nouveaux outils est louable et la population se félicite de l’effort consenti.

L’objectif ultime du développement numérique

Le nombre de Français prêts à utiliser davantage de services en ligne dépasse largement les deux tiers, l’enthousiasme est très répandu en France. Environ 80% des Français souhaitent le développement des solutions numériques dans la fonction publique. Ils veulent surtout que celles-ci soient prioritaires dans tous les domaines, particulièrement en matière de soins, de suivis de l’emploi et de renseignements personnels. La simplification de ces approches est l’objectif ultime du développement numérique.

A découvrir également : Tout ce que vous avez besoin de savoir sur la danse de salon

En effet, près de la moitié de la population pense que l’État devra accélérer le processus. Toutefois, cela ne peut et ne doit pas se faire sans consulter les citoyens. Ce niveau de développement est stratégique. Il doit être accompagné d’une orientation pour éviter une éventuelle fracture numérique et pour donner un sens à la numérisation. C’est un véritable défi pour l’avenir, car elle transforme l’administration.

La demande des usagers

Un changement de situation et une approche citoyenne sont les deux positions prioritaires dans la numérisation. Il est normal que les Français privilégient les procédures purement administratives les plus courantes. D’une part, c’est une approche plus simple qui peut se faire quand on veut. D’autre part, elle demande moins de sorties et permet de gagner du temps. Ce sont les avantages de la numérisation. Malgré la divergence, tous se rejoignent pour souligner l’intérêt principal de l’utilisation de l’internet : la flexibilité.

La demande des usagers est la suivante : « créer une passerelle d’accès unique à travers tous les services avec un seul enregistrement par personne. Ceci comporte tous les éléments de la vie quotidienne. En plus de répondre aux besoins pratiques, la dimension politique trouve aussi un sens ». Pour l’administration, cela favorise la modernisation des services, le maintien de la compétitivité et surtout la lutte contre la fraude.

Le message des Français

Toutefois, certains points doivent être améliorés pour parvenir à une utilisation optimale. La majorité des citoyens craignent que les services numériques ne constituent une menace pour la protection des données. Les effets néfastes des outils numériques consistent également en l’exclusion due à la fracture numérique, tant pour les utilisateurs que pour les agents publics, ainsi que le problème des fréquences qui demeure.

Les citoyens sont prêts pour la transformation numérique de leurs services publics. Il suffit de les développer rapidement et de leur donner la priorité pour répondre à leurs besoins. « Simplifier ma vie et prendre en compte ma situation personnelle », tel est le message des Français.

vous pourriez aussi aimer