Comment annoncer une absence au travail ?

Tout le monde peut être empêché d’une manière ou d’une autre et se sentir obligé de signaler son absence auprès de son employeur. Les raisons ou motifs sont multiples. Cela peut être dû à un problème de santé, occupation familiale etc. Néanmoins, votre employeur n’apprécie probablement pas votre spontanéité, et ce, pour diverses raisons.

Mais heureusement, il existe une ruse que vous pouvez employer dans ce genre de situation. Comme par exemple, appeler pour annoncer que vous êtes malade. Bien qu’elle soit efficace, ce n’est pas une technique à utiliser souvent sous peine de perdre votre crédibilité. Ainsi, dans cet article, nous vous montrerons comment annoncer une absence au travail.

A voir aussi : Réussir sa prise de parole en public

Choisir le bon moment

N’importe quel jour peut être propice pour simuler une maladie. Mais si vous êtes vraiment déterminé à simuler, alors il sera préférable que vous y réfléchissiez plus longuement. Si vous choisissez le mauvais moment, il vous sera plus difficile d’être crédible. Alors, assurez-vous préalablement de mettre toutes les chances de votre côté avant de mettre votre plan en œuvre.

Préparez-vous à fournir des arguments solides si vous appelez un lundi ou un vendredi. Car en effet, votre patron aura plus de mal à vous croire sur parole ces jours qui désignent la fin et le début du week-end. Aussi, ne simulez pas une maladie suite à un diffèrent avec un collègue bureau ou après avoir été grincheux. Votre patron ne doit percevoir aucune offense à votre demande de congés. Celle-ci sera bien plus convaincante si tout se déroulait à merveille la dernière fois que vous étiez au bureau.

Lire également : Pourquoi est-ce important que les couples parlent de mariage ?

N’essayez également pas de simuler afin d’éviter un évènement particulièrement déplaisant au travail. Si votre employeur sait que vous n’aimez pas la réunion mensuelle, votre plan risque de tomber à l’eau.

Se préparer afin d’être crédible

Si vous envisagez de simuler une maladie, alors vous devriez faire l’effort d’avoir l’air malade sans pour autant en faire trop. Nul besoin de simuler une toux durant toute la journée, mais ayez l’air un peu souffrant et soufflez un peu de temps en temps. Cela suffira à semer le doute dans l’esprit de vos collègues qui se demanderont si vous êtes malade ou non. Jouez le jeu et agissez comme si vous étiez malade. Mais s’ils vous questionnent, niez pour ne pas avoir l’air suspect. Faire cela la veille rendra votre demande d’absence du lendemain plus convaincante.

annoncer une absence au travail

Soyez également plus réservé. Si vous êtes en pleine forme et d’humeur joviale la veille et que vous appelez le lendemain pour dire que vous êtes malade, vos collègues seront surpris. Déclinez les invitations à déjeuner ou l’apéro pour paraître plus crédible dans votre rôle de malade.

Mouchez-vous souvent pendant que vous effectuez votre service. Aussi, si vous déjeunez avec vos collègues de travail, donnez l’impression d’avoir perdu l’appétit. Pour ce faire, ne terminez pas votre plat. Enfin, négligez légèrement votre apparence. Ne portez pas vos plus beaux habits, décoiffez-vous un peu et essayer d’avoir quelques cernes.

Appeler son supérieur tôt le matin

Il est conseillé d’appeler tôt votre patron, car plutôt vous préviendrez, mieux ce sera. En outre, votre voix sera plus brute et fatiguée ce qui vous rendra plus convaincant. De même, si vous appelez tôt, vous aurez plus de chances de tomber sur son répondeur ou de le prendre au dépourvu. Par contre, si vous appelez tard, vous donnerez l’impression de négliger votre travail, ce qui ne risque pas de vous arranger.

Soyez réceptif à ce que dit votre patron. Même si bien détailler votre « maladie » peut être intéressant, il faut savoir que les anecdotes sont les caractéristiques des menteurs. Ne détaillez pas trop les choses sinon vous risquez de vous trahir. Limitez-vous à l’essentiel, c’est-à-dire que vous êtes malade et que vous ne viendrez pas.

Vous pouvez également inclure dans votre discussion quelques phrases comme « je savais que j’aurai dû en parler mais je pensais que ça ira mieux après une bonne nuit de sommeil« . Montrez à quel point votre travail vous tient à cœur et que vous espériez vraiment venir travailler.

Faire semblant d’être malade

Même si vous ne devez pas en faire trop pendant que vous êtes en communication avec votre employeur, faire semblant d’être réellement malade ne vous fera pas trop de mal. En plus d’avoir une voix enrouée en appelant le matin, vous pouvez sniffer et tousser par moments afin de corroborer votre simulation. Vous pouvez aussi parler plus doucement et lentement pour que votre voix soit fébrile.

Si vous souhaitez que votre voix soit très enrouée, vous pouvez crier dans un oreiller pendant une dizaine de secondes avant d’émettre un appel. Toutefois, cela aura tendance à irriter votre gorge, alors soyez sûr que cela en vaut la peine.

Essayez aussi d’avoir l’air désorienté. En effet, si vous semblez vif d’esprit et que vous répondez rapidement aux interrogations, vous risquez de ne pas être très convaincant dans votre rôle de malade. Votre patron peut alors se douter de quelque chose.

Respecter les procédures de l’entreprise

Lorsque vous annoncez une absence au travail, il est primordial de respecter les procédures mises en place par votre entreprise. Cela démontre votre professionnalisme et votre souci du bon fonctionnement de l’organisation.

Vérifiez si votre entreprise dispose d’une politique spécifique concernant les absences. Consultez le règlement intérieur ou le manuel des employés pour connaître les démarches à suivre. Certains employeurs exigent que vous informiez directement votre supérieur hiérarchique, tandis que d’autres préfèrent un courriel officiel adressé au service des ressources humaines.

Quelle que soit la procédure spécifique à suivre, assurez-vous toujours de communiquer clairement et rapidement avec les personnes concernées. Évitez toute ambiguïté dans vos messages afin qu’il n’y ait pas de confusion sur la nature de votre absence ou sa durée.

Si vous prévoyez une absence prolongée, il peut être utile de proposer un plan de transition pour minimiser l’impact sur vos collègues et projets en cours. Identifiez les tâches prioritaires qui nécessitent une attention immédiate et désignez quelqu’un pouvant assurer temporairement vos responsabilités pendant cette période.

Soyez prêt à fournir toute documentation nécessaire pour justifier votre absence si cela est demandé par l’entreprise. Par exemple, certaines organisations peuvent exiger un certificat médical en cas d’absence due à la maladie.

Prévoir une solution de remplacement

Lorsque vous annoncez votre absence au travail, vous devez prévoir une solution de remplacement adéquate. Cela permettra à l’entreprise de maintenir son fonctionnement optimal et d’éviter toute interruption majeure dans les opérations en cours.

La première étape consiste à identifier les tâches et responsabilités que vous avez habituellement en charge. Passez en revue vos projets en cours, vos échéances imminentes ainsi que les collaborations auxquelles vous participez activement. Une fois cela fait, identifiez un collègue compétent qui pourrait assumer temporairement ces fonctions pendant votre absence.

Vous devez détailler les informations importantes. Organisez une réunion pour discuter des priorités, partager les informations essentielles et répondre aux questions éventuelles. Assurez-vous aussi de lui fournir tous les outils nécessaires pour accomplir efficacement ses nouvelles responsabilités.

Si aucune personne ne peut être désignée comme remplaçant direct, envisagez la possibilité de diviser vos tâches entre plusieurs collègues afin d’alléger leur charge de travail respective. Dans ce cas, veillez à ce que chaque collaborateur comprenne clairement sa part de responsabilité et dispose des ressources nécessaires pour mener à bien ses missions.

N’oubliez pas aussi d’informer votre supérieur hiérarchique ou le service des ressources humaines de la solution mise en place pour votre remplacement temporaire. Ils doivent être tenus informés afin qu’ils puissent soutenir cette transition sans difficulté.

Assurez-vous de laisser des instructions détaillées et claires sur les tâches à accomplir pendant votre absence. Préparez une documentation complète comprenant des procédures, des contacts importants et tout autre élément nécessaire pour faciliter le travail de votre remplaçant. Cela garantira une continuité efficace et minimisera les risques d’erreurs ou de malentendus.

En anticipant cette solution de remplacement, vous contribuerez au bon fonctionnement de l’entreprise même en étant absent. Votre professionnalisme sera reconnu et apprécié par vos collègues ainsi que par votre employeur.

vous pourriez aussi aimer