Protégez-vous contre la responsabilité des propriétaires fonciers

En tant que propriétaire foncier, vous avez certaines obligations légales. Par exemple, vous devrez prendre des mesures raisonnables pour protéger une personne contre les blessures sur votre propriété. Dans le monde juridique, on l’appelle le devoir de diligence. Vous devez vous assurer que tout individu sur votre propriété est en sécurité et protégé contre les risques de blessures. Cependant, la définition juridique exacte peut varier d’un pays à l’autre.

Toutefois, il existe encore des similitudes quant à la façon dont vous pouvez vous protéger contre les responsabilités légales.

A voir aussi : Les astuces imparables pour obtenir le meilleur prix pour votre bien immobilier

Le stade d’identification

Une évaluation globale de la propriété est un bon point de départ pour évaluer votre éventuel passif. Faites le tour de la propriété avec un carnet et notez les endroits qui ont besoin de votre attention. Localisez les endroits de la clôture qui doivent être réparés ou les trottoirs qui se sont fissurés. Il se pourrait que vous ayez des planches qui sont devenues pourries ou des outils électriques facilement accessibles. Une fois l’évaluation terminée, élaborez un plan sur les moyens de réduire votre responsabilité par rapport à ces problèmes. Et au fur et à mesure, cochez les travaux effectués jusqu’à ce que vous ayez minimisé toute possibilité d’incident.

Les quatre types de personnes

Selon le contexte, les avocats peuvent envisager une poursuite pour préjudice corporel. Et l’une des premières choses qu’ils considèrent est la classification de la personne qui a été blessée sur la propriété. Cela peut varier légèrement d’un pays à l’autre.

A lire également : Les tendances du marché immobilier à connaître aujourd'hui pour investir demain

Mais généralement, il y a quatre types de personnes sur une propriété : l’invité, l’invité social, le titulaire de permis, ou un intrus. Chaque classification a un statut juridique différent. Un invité est l’hôte du propriétaire des lieux. Il s’apparente à un client d’un magasin. À titre de convive du propriétaire, un titulaire de permis est une personne qui se trouve sur la propriété. Par exemple, un ami qui dîne chez vous pourrait être considéré comme un titulaire de permis. Un invité social est un visiteur officiel de la propriété. Cependant, un invité social peut être catégorisé comme un titulaire de permis ou un invité. Et un intrus est une personne qui se trouve sur la propriété sans aucune permission. Selon cette classification de la victime, la négligence de la part d’un propriétaire peut être plus facile ou plus difficile à prouver.

Protégez les zones dangereuses

Si vous avez une piscine dans votre propriété, celle-ci doit être sécurisée. Il en va de même pour un hangar avec des produits chimiques, des outils et de l’équipement. Ces zones doivent être sécurisées afin de limiter les risques de blessures. Il faut garder à l’esprit que c’est une obligation légale.

Informez les visiteurs

Afin de réduire les risques de responsabilité, il est préférable d’informer les visiteurs des dangers potentiels sur la propriété. Vous pouvez dire aux invités d’éviter certaines marches ou d’être prudents lorsqu’ils entrent et sortent du spa. De cette façon, si quelqu’un est blessé, vous pouvez affirmer que vous l’avez informé des risques potentiels.

L’intrusion de mineurs

Les enfants occupent une place particulière dans le droit de la responsabilité. À ce sujet, vous devez prendre des précautions supplémentaires pour éviter qu’un enfant se blesse. C’est ce qu’on appelle souvent une nuisance attrayante. Par exemple, un spa peut être classé comme une nuisance attrayante. Même si un enfant empiète sur votre propriété, vous pourriez être tenu responsable si l’enfant est blessé par le spa. Il en va de même pour un toboggan ou une balançoire dans un arbre. Il s’agit d’objets qui pourraient être connus pour attirer l’attention des enfants. En revanche, les parents devraient prouver au tribunal que l’enfant blessé ne comprenait pas les risques. Si vous avez des raisons de croire que des enfants pourraient entrer sur votre propriété, prenez les précautions nécessaires. En fait, la loi vous impose une responsabilité particulière en matière de prévention.

L’état de la propriété

Les dangers sur une propriété peuvent être totalement différents d’un endroit à un autre. Et dans de nombreux pays, l’état de la propriété joue un rôle majeur dans la responsabilité du propriétaire. Les propriétaires fonciers doivent faire preuve d’une diligence raisonnable en vertu d’une norme. Divers facteurs déterminent si le propriétaire foncier a agi de façon responsable lorsqu’il a pris soin de sa propriété. La loi prend en considération les circonstances dans lesquelles la personne a été blessée sur la propriété. Aussi, elle prend en compte les activités effectuées dans le domaine concerné. De plus, le tribunal vérifiera si le propriétaire a réellement informé le visiteur des dangers potentiels.

Le défaut comparatif

L’évaluation de la responsabilité civile lorsqu’une personne est blessée sur votre propriété est assez compliquée. Dans de nombreux pays, la responsabilité est partagée entre le propriétaire et le blessé. C’est ce qu’on appelle la « faute comparative ». Dans ce cas, les dommages et intérêts sont fondés sur l’implication de la faute attribuée à la personne blessée. Votre avocat pourrait prétendre qu’une personne raisonnable n’aurait pas marché sur le trottoir fissuré. Dès lors, un jury pourrait conclure que le propriétaire n’était fautif qu’à 60 %. Et finalement, les dommages et intérêts seront calculés en conséquence.

La responsabilité des propriétaires fonciers en cas de blessure ou de dommage matériel

En cas de blessure corporelle ou de dommage matériel sur votre propriété, la responsabilité est généralement liée à votre négligence. Si une personne se blesse en visitant votre jardin et que vous n’aviez pas pris les précautions nécessaires pour sécuriser les zones dangereuses, vous pouvez être tenu responsable.

Le devoir du propriétaire foncier est d’assurer la sécurité des visiteurs légaux. Les visiteurs sont classés en trois catégories : les invités, les licenciés et les intrus. La responsabilité varie selon le type de visiteur.

Les invités ont le plus haut niveau de protection légale. Ils sont considérés comme étant chez eux lorsqu’ils visitent votre propriété et ont un droit raisonnable à l’utilisation sans danger des lieux publics. En tant que tel, le propriétaire doit inspecter régulièrement sa propriété pour identifier tout risque potentiel et prendre toutes les mesures raisonnables pour minimiser ces risques.

Les licenciés ont aussi un certain niveau de protection juridique mais moins élevé que celui offert aux invités car ils ne sont pas conviés par invitation personnelle du propriétaire mais plutôt autorisés à accéder à la propriété dans un but précis (par exemple, agent postal). Leur sécurité doit aussi être assurée par le responsable des lieux.

Quant aux intrus non désirés (tels que voleurs), leur présence sur la terre peut aller jusqu’à annuler toute obligation du propriétaire quant à leur sécurité.

La loi impose donc au propriétaire une obligation légale forte d’assurer la sécurité physique des visiteurs qui entrent sur sa terre. Cela comprend notamment l’entretien régulier des chemins et sentiers, la protection contre les animaux dangereux et l’installation de barrières pour empêcher l’accès à certaines zones, etc.

Les indemnisations peuvent être très élevées en cas d’accident. Vous devez contacter votre compagnie d’assurance.

Comment réduire les risques de responsabilité grâce à des mesures préventives efficaces

La meilleure façon de se protéger contre la responsabilité liée à une propriété est de prendre des mesures préventives efficaces. Cela peut inclure l’installation d’une clôture autour de votre jardin pour empêcher les intrus non désirés d’y pénétrer, la mise en place de panneaux avertissant des risques potentiels, l’élagage régulier des arbres et buissons pour éviter qu’ils ne deviennent dangereux ou encore le marquage clair des zones à risque sur votre propriété.

Si vous recevez des invités chez vous, vous pouvez par exemple être jugé responsable si l’un d’entre eux se blesse parce que vous avez omis de leur dire qu’un escalier était glissant ou que certaines parties du jardin étaient en travaux.

Les conséquences d’une telle responsabilité peuvent être graves et coûteuses. Les propriétaires doivent assumer leur responsabilité et protéger leur patrimoine ainsi que leurs invités.

vous pourriez aussi aimer